Manifestation régionale le 5 novembre

05/11/14 - 05/11/14

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Châlons en Champagne

publié le 23 octobre 2014 :

Réunion de crise, mercredi soir au siège de la FDSEA. Les présidents de la FDSEA et des JA réunissaient leurs présidents cantonaux pour déterminer les actions syndicales à venir.

 

Actions syndicales :

le ton se durcit à la FDSEA

Les réunions et les rencontres avec l’administration, les actions de communication conduites aux journées de l’élevage de Sedan et lors des élections sénatoriales, sont aujourd’hui dépassées. A défaut d’avoir reçu des réponses qu’il juge suffisantes, le syndicalisme majoritaire hausse la voix. Le ton a été donné par le Conseil Fédéral de la FNSEA, le 25 septembre dernier. Ce jour-là, quelque 300 dirigeants départementaux et nationaux ont décidé de mettre le Gouvernement face à ses responsabilités en lui adressant une liste de 8 revendications sur lesquelles des réponses précises sont attendues

 

Les Ardennes dans la liste des 8

Symboliquement, huit départements ont été choisis pour représenter chacun de ces huit points durs de revendication. Les Ardennes ont été retenues pour illustrer le point 8 : non au zonage directive nitrates tel qu’il est annoncé ! Le 30 octobre, la FDSEA des Ardennes accueillera donc le Président de la Commission Environnement de la FNSEA, Eric Thiroin,  sur une exploitation qui va être intégrée en zone vulnérable. Les syndicalistes y accueilleront également d’autres agriculteurs concernés et surtout les représentants de la presse pour leur expliquer le désarroi des  agriculteurs et l’inutilité du dispositif que les pouvoirs publics leur imposent. Sept réunions du même type sont programmées dans autant de départements sur les autres points de revendication.

 

Une forte mobilisation attendue le 5 novembre

Si cette nouvelle action s’inscrira encore dans la volonté d’expliquer et de sensibiliser, il n’en sera plus de même quelques jours plus tard, à Châlons-en-Champagne. A l’appel de la FRSEA, de JA et du Syndicat des Vignerons, ce sont plusieurs milliers d’agriculteurs et de viticulteurs de la région qui sont attendus le 5 novembre au chef-lieu de région. Hommes et matériels se rassembleront aux portes de la ville avant de converger vers la symbolique Porte de Sainte-Croix, comme en 2009, date de la dernière manifestation régionale. En même temps que les Ardennais, les Aubois, les Marnais et Hauts-Marnais, ce sont les paysans de tous les départements et de toutes les régions de France qui défileront, non plus pour expliquer, mais pour exprimer leurs revendications et exiger des réponses concrètes des pouvoirs publics.

Pendant que les agriculteurs battront le pavé de Châlons, les organismes agricoles et les partenaires des agriculteurs, comme les concessionnaires de matériel agricole, seront appelés à apporter leur soutien à ceux qui sont leurs clients, leurs adhérents ou leurs sociétaires. Les organismes qui le pourront, à commencer bien sûr par la FDSEA et JA, fermeront leurs portes en signe de solidarité. D’autres pourront annuler les rendez-vous avec les agriculteurs. Mais tous sont fermement invités à apposer des messages de soutien à la manifestation des agriculteurs champardennais.

D’ici le 5 novembre, la FDSEA et les JA n’excluent pas de mener ponctuellement des actions coup de poing pour bien montrer que le temps n’est plus aux questions, mais aux réponses.

 

P. CLAUSSE

Conséquences des inondations de printemps

Drôle de récolte

Toutes les émissions dans la médiathèque