« En vert » et contre tout

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Cela fait maintenant plusieurs mois que nous dénonçons régulièrement les contraintes  réglementaires et environnementales qui s'abattent sur le dos des agriculteurs. La nouvelle PAC et son fameux « paiement vert » qui, mine de rien, constituera près d'un tiers des soutiens du 1er pilier, représentent le summum des dérives technocratiques décalées des réalités du terrain.

En effet, pour émarger à ce soutien, il est demandé à la plupart des polyculteurs-éleveurs du département à la fois :

- De contribuer au maintien au niveau régional d'un ratio de prairies permanentes alors que leur référence herbe individuelle est supprimée.

- En même temps, d'avoir une diversité d'assolements alors même que leurs pâtures ne sont pas prises en compte.

- Et en plus, sur leur partie en terre labourable, de disposer de 5 % dès 2015 de surfaces d'intérêt écologique, là aussi en occultant complètement leurs prairies !

Bref, comment prôner à la fois tout et son contraire !

Alors, si vous voyez dans les jours qui viennent quelques charrues dans les prés, vous aurez compris pourquoi...

 

Jérôme COUSIN

Secrétaire général de la FDSEA

l'élevage Porcin: parlons-en !!

Nos batiments d'élevage

Toutes les émissions dans la médiathèque