Les premiers camions de pulpes sont arrivés, une éleveuse témoigne

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Publié le 15 octobre 2015 :

Elle produit 410 000 litres de lait à Laval Morency. Une SAU tout en herbe, elle achète toute la nourriture de son troupeau.

Jusqu’à présent, une ration basée sur de l’ensilage de maïs, mais avec 20 hectares de maïs sur pied achetés chaque année, elle était arrivée au bout de son système, et c’est avec un réel soulagement que Patricia Bosquet a vu l’opération pulpes de la FDSEA/SDPL se mettre en place, et surtout aboutir.

« La livraison a été rapide, en plus, un week end, c’est parfait pour nous (son mari travaille à l’extérieur), les 450 tonnes ont été livrées le même jour, on a pu tasser et couvrir le silo dans des conditions satisfaisantes. »

Patricia retrace ensuite rapidement la problématique de son exploitation : « on achète toute la nourriture, explique-t-elle, donc, on veut produire du lait pas trop cher, de toute façon, poursuit-elle, si on n’arrive plus à trouver des produits abordables pour nourrir nos laitières, on sera obligés d’arrêter de produire du lait, pour nous, cette opération est une bénédiction ».

« C’est vraiment bien, ce que vous avez fait, ne serait-ce qu’au niveau du prix, l’année dernière, on avait payé 37? HT/tonne, cette année, 33? TTC/tonne, on se rend bien compte que la tarification n’était pas très claire, et certains arrivaient à avoir des pulpes directement à Bazancourt, d’autres non… »

« Tous ceux qui en ont pris cette année en reprendront l’année prochaine, c’est sûr, analyse-t-elle. Nous, en tout cas, on signe pour 2016 et les années suivantes, et cette année, s’il en reste, on revient au rab’, merci à toute l’équipe », conclut-elle enthousiaste.

 

Catherine VADEZ

l'élevage Porcin: parlons-en !!

Nos batiments d'élevage

Toutes les émissions dans la médiathèque