AG du syndicat cantonal de Machault

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

40 exploitants du canton ont participé le 7 janvier.

publié le 9 janvier 2014 :

AG des syndicats de canton, Machault donne le coup d'envoi

C’est la jeunesse du canton de Machault, par l’intermédiaire du représentant des JA, Julien Cogniard,  qui a pris la parole en premier, lors de cette première assemblée générale de syndicat cantonal.

Le GFA, une solution pour le foncier

Après deux années successives sans assemblée générale JA sur le canton, les Jeunes Agriculteurs  de Machault reprennent enfin les choses en main. Le 28 janvier prochain, à la salle de la mairie, la quinzaine de jeunes agriculteurs installés sur le canton sont invités à venir débattre des sujets qui les inquiètent, tels que les perspectives de la nouvelle réglementation PAC, ou l’acquisition de foncier.

Les difficultés  pour acquérir du foncier seront sans doute au cœur des préoccupations. Jean-Louis Rolland, président du syndicat cantonal rappelle qu’il existe une solution au niveau local : c’est le GFA du canton de Machault ; 43 porteurs de parts, 35 ha, et à ce jour déjà trois fermiers ont pu être aidés. 

En effet, un fermier qui ne peut assumer la vente du foncier qu’il loue, ou un jeune, confronté à une charge foncière qu’il ne peut assumer seul, peut se tourner vers les GFA mutuels. Cette société civile, par ses apporteurs de parts, devient donc propriétaire du foncier. L’exploitant a aussi cette possibilité, par l’acquisition d’une ou plusieurs parts.

Les avantages, sont aussi du côté des porteurs de parts. Ainsi, en une trentaine d’années, le prix de la part a augmenté de 65 %. En moyenne annuelle, la part rapporte 2,5 % par an. Avantage non négligeable également, il existe une exonération partielle sur les droits de succession.

La Tuberculose, la bête noire du canton

En cette période de vœux,  on ne peut que souhaiter que le canton de Machault connaisse une année 2014 plus apaisée, en termes de problèmes sanitaires. En effet, le canton a été durement touché par les cas de Tuberculose.  Jean-Louis Rolland, tenait à remercier l’implication du GDSB en la personne de Dominique Philippoteaux et de Cécile Malvaux. « La MSA devrait s’impliquer davantage dans le soutien des exploitants au niveau psychologique », déplore un adhérent. 

La suspicion de contamination par la faune sauvage est évidente depuis le début, du point de vue de la profession. « L’administration à mis plus de neuf mois pour entendre raison », regrette Jean-Louis Rolland. Des prélèvements sur la faune sauvage, notamment de blaireaux, ont été fait et, des animaux positifs ont été constatés. « Mais que fait-on après ? » demande un adhèrent. Est-ce que des piégeages sont prévus, des décontaminations de terriers ? Aucune information ne filtre à ce propos.

« Jusqu'à aujourd’hui, les informations sont distillées au compte goutte », regrette Thierry Huet, secrétaire général de la FDSEA des Ardennes. Il faut travailler ensemble pour débattre du sujet, car des aberrations, telles que le retrait des primes vaches allaitantes chez les exploitants dont le cheptel était touché par cette maladie, sont inacceptables.

Vols sur les exploitations, les méthodes pour y remédier font appel au bon sens paysan

A la demande de la FDSEA, la gendarmerie participait à la réunion pour aborder la question de la prévention en milieu rural. Les représentants du groupement départemental des Ardennes et de la brigade de Machault ont donné quelques astuces afin de se prémunir contre les vols sur les exploitations. Des caméras de surveillance, la présence d’un système d’éclairage, ou celle d’un chien tout simplement, peuvent décourager les malfaiteurs les moins téméraires.  

Ne pas laisser les clés sur le tracteur, ne pas laisser les quads à la convoitise juste à l’entrée des hangars, peut paraître logique pour certains, mais la gendarmerie l’assure, ce n’est pas une évidence pour tout le monde.

L. DENIS

l'élevage Porcin: parlons-en !!

Nos batiments d'élevage

Toutes les émissions dans la médiathèque