Conséquences des inondations de printemps, la FDSEA ne lâche rien !

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

publié le 27 juillet 2016 :

Les exploitants Ardennais déjà fortement touchés par la crise cet hiver, espéraient beaucoup des beaux jours qui n’ont toujours pas pointé le bout de leur nez. La nature est parfois peu reconnaissante avec ceux qui travaillent avec et pour elle. Ainsi, un printemps sombre et des précipitations records ont eu raison des rendements en céréales et de la qualité du fourrage.

 

L’heure est au constat dans la Vallée de la Chiers

Parmi les secteurs touchés par ces intempéries, l’arrondissement de Sedan, avec la Vallée de la Chiers qui est restée submergée pendant plus de 10 jours.

L’eau retirée, les exploitants ne s’attendaient pas à des miracles. Les prairies de fauches plaquées au sol et pourries au pied ont été broyées par les ensileuses, afin de laisser une chance au regain. Le peu de ballots qui ont été fait ne présagent rien de bon. La FDSEA a d’ailleurs pris les devants et a fait analyser la qualité du fourrage ainsi récolté. Sans surprise, on observe la présence de moisissures, des valeurs alimentaires bien en deça des valeurs normales. Ce qui engendre forcément une appétence faible.

 

Quelles sont les solutions ?

 Lors des inondations, les exploitants de l’arrondissement de Sedan se sont rendus sur les barrages en amont de leurs parcelles afin de constater, en présence de Mme la Sous-Préfète de Sedan, la mauvaise gestion de ces ouvrages.

A la demande de la FDSEA, le Préfet a autorisé le brûlage de fourrage dans certaines conditions. Il a également demandé à ses services d’organiser en septembre une réunion d’information  sur le fonctionnement des ouvrages hydrauliques. Mardi 26 juillet, une réunion de concertation en présence de Mme la sous-Préfète de Sedan, le Conseiller départemental Marc Wathy et le propriétaire du barrage incriminé, s’est déroulée à la Mairie de Brévilly. La présence de la profession n’a pas été souhaitée. Cependant, la FDSEA a voulu faire entendre sa voix en envoyant une vidéo, à la sous-préfecture concernée, ainsi qu’à la DDT, de la récolte du fourrage dans la vallée de la Chiers à Euilly Lombut. Afin que l’on ne revoie plus des ensileuses détruire ces récoltes impropres à la consommation animale.

Retrouvez la vidéo dans l'encart vidéo à droite

 

L. DENIS

l'élevage Porcin: parlons-en !!

Nos batiments d'élevage

Toutes les émissions dans la médiathèque